Découvrir CAMAGUEY et Chiller à GIBARA aux portes de l’Oriente

Le circuit touristique habituel pour visiter Cuba passe par La Havane, Vinales, Trinidad puis Santa Clara. Nous avons fais un choix diffèrent car nous voulions découvrir une région peu touristique de Cuba : l’Oriente. Par conséquent , après Trinidad, dans notre descente vers l’Oriente, nous avons fait étape à Camaguey, avant de nous poser deux jours à Gibara, un ancien port de pêche pour chiller.

Découvrir CAMAGUEY

Camaguey est la 3ème ville du pays après, La Havane et Santiago de Cuba. Clairement, on n’imaginait pas la ville si grande. Nous sommes arrivés en début d’après midi et nous repartions le lendemain matin ce qui nous laissait une demi journée pour explorer cette ville dont une partie du centre historique est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La première chose qui nous frappe ici c’est les moyens de transports : le nombre de carriole-taxi est impressionnant et doit être le moyen de transport le plus utilisé par la population locale. Les voitures se noient donc au milieu de ces carrioles-taxi, des bicytaxis, des vélos, des cavaliers ou autres charrettes.

taxi, Camaguey, Cuba

Ici les touristes se font plus rare et cela se ressent nettement. Par exemple nous avons eu des difficultés à trouver un café qui vendait des bouteilles d’eau… beaucoup n’en avait plus ! (l’eau en bouteille est surtout consommé par les touristes, l’eau du Robinet étant potable à Cuba). Aucun refrescos non plus dans deux petits bars mais par contre ils n’ étaient pas en rupture de bière 😊. Nous avons eu du mal (ou alors nous ne sommes pas doués ce qui est probable aussi lol 😊) à trouver un resto ouvert ce jour là ou du moins sans qu’il y ait la queue 😉. Bref, vous savez, dans un voyage, il y a toujours une journée où on galère et bien nous c’était ce jour là 😉

Hormis ces aspects d’organisation, Camaguey nous a surpris par sa beauté. Il est vrai qu’elle mérite amplement son inscription au patrimoine de l’UNESCO. Nous avons pris une fois de plus une énorme bouffée de couleurs et on ne s’en lasse pas du tout !

La calle Maceo est une rue piétonne et commerçante. Elle débouche sur cette petite place du même nom, toute mignonne où les petits mamies et papys se mettent à l’ombre des arbres pour observer la foule qui passe.

On se précipite ensuite plazza Agramonte, la plus belle place de Camaguey (enfin du moins de ce qu’on a pu en voir). Elle est bordée d’une mignonne petite cathédrale toute colorée….

Plazza Agramonte, Camaguey, Cuba Plazza Agramonte, Camaguey, Cuba

Camaguey Camaguey

Catedral camaguey camaguey

Plazza Agramonte, Camaguey, Cuba Plazza Agramonte, Camaguey, Cuba

Nous prenons le temps de visiter la Casa de la Divercidad. C’est une jolie casa où l’on trouve un petit musée sans grand intérêt. Ce qui vaut le coup d’œil c’est le style de la casa. A l’extérieur elle est bleu électrique mais dès que vous passez l’entrée en marbre les murs sont peints de couleurs pastels. Il y a un beau patio à colonnades avec des verrières en demi lune. Au fond, vous avez accès à la cuisine, ainsi qu’à la salle à manger au plafond joliment décoré et une fresque murale en trompe l’œil.

Casa de la diversidad Camaguey Cuba

Casa de la diversidad Camaguey CubaCasa de la diversidad Camaguey Cuba

En sortant nous continuons d’admirer cette jolie place avec la Casa de la Trova et El Centro de Interpretacion. On remonte par la Calle Cisneros où l’on trouve de jolies maisons aux couleurs pastels, certaines parfois en mauvais état mais dont on devine la splendeur d’antan.

Camaguey Camaguey

On arrive au pied de l’Iglesia de la Merced. Elle est de couleurs vive mais quand on rentre ce sont les couleurs pastels qui dominent. La nef est grande et nous conduit à un autel doré et c’est le premier que l’ont voit ainsi à Cuba. D’habitude tout est très sobre et souvent en bois.

Camaguey

Iglesia de la Merced, Camaguey, Cuba Iglesia de la Merced, Camaguey, Cuba

Iglesia de la merced, Camaguey

On admire l’immense Centro de Convenciones Santa Cecilia d’une couleur bleue électrique qui attire notre regard dès qu’on arrive sur cette place.

camaguey

Mais on part visiter la casa natal d’Ignacio Agramonte. Elle tranche par son architecture qui rappelle les vieux épisodes de Zorro. Pas de colonnades ici mais un balcon en bois qui longe l’ensemble de la casa. Au premier étage il y a un petit musée qui retrace l’engagement d’Agramonte mais au deuxième étage vous visitez la maison meublée. C’est une des première maison que l’on visite entièrement meublée et je dois dire que c’est fort appréciable car visiter des pièces vides c’est d’un triste…. Au moins, ma lovely girl a pu davantage se projeter. La maison est vraiment intéressante à visiter.

Casa Natal d'Ignacio Agramonte, CamagueyCasa Natal d'Ignacio Agramonte, Camaguey

Nous avons écourté la visite de Camaguey à cause de la chaleur (et aussi parce que la piscine nous attendait à notre casa 😊). Nous n’avons donc pas poussé la promenade jusquà la plazza San juan de Dios et son église ☹.

Camaguey est une très belle ville où il y fait bon vivre. Les gens y sont adorables (comme partout à Cuba me direz vous) et on retrouve ici ce qui nous avait manqué à Trinidad.

 Où dormir ?

Où manger ?

Le midi on a eu du mal à trouver un resto. Il était tard et soit ils étaient fermés soit il y avait la queue pour y rentrer. Il faisait très chaud et on ne voulait pas imposer une attente aux enfants donc on s’est rabattu sur un petit kiosque à burger situé Plazza Maceo : Las Ruinas. On était content de le trouver mais un peu moins une fois le hamburger goûté… De plus ils étaient en rupture de frites et de jus : grosse déception pour les enfants. C’est dans des moments comme ça qu’on se rend compte que la zone touristique est loin et la difficulté d’approvisionnement que peuvent rencontrer les cubains ! Cela nous a coûte 17CUC pour nous 4!

Camaguey, Cuba Camaguey, Cuba

 Que visiter ?

  • La Casa de la Divercidad : 1CUC par adulte, les enfants n’ont pas payé. 2CUC supplémentaire pour faire des photos
  • Casa natal d’Ignacio agramonte : 1CUC par adultes, les enfants n’ont pas payés. 5CUC supplémentaires pour pouvoir prendre des photos

Chiller à GIBARA

Gibara se situe à une demi heure de route de Holguin et c’est ici que nous avons décidé de poser nos valise pour 2 nuits (1 journée et demi) pour nous reposer.

A Gibara, on prend le temps, on se pose, on ère, on observe.. . Gibara est une petite ville où le temps semble s’être arrêter pourtant ce fût le port le plus important de l’Oriente au XIXème siècle. Ici pas de monument à visiter, pas de maisons rénovées à découvrir, on se balade juste tranquillement en admirant la beauté qu’avait dû être cette ville. Les couleurs des maisons sont pour la plupart défraîchies, d’autres tiennent debout on ne sait trop comment. Mais il reste de belles maisons coloniales, preuves de l’activité passée de la ville. On peut tout de même profiter de quelques bâtiments rénovés comme le petit fort à la pointe de la ville, ou les deux grands hôtels de la ville.

Gibara

Gibara Gibara

Gibara Gibara

Gibara

Gibara Gibara

Gibara

Le Malecon avait subi d’énorme dégâts avec l’ouragan mais il a été refait il y a peu et la promenade y est très agréable surtout le soir à la tombée de la nuit.

Gibara, Cuba

Gibara, Cuba Gibara, Cuba

Gibara, CubaLa place de la révolution est tellement grande, et peu ombragée qu’elle en semble vide.

Gibara, Cuba

Gibara, Cuba Gibara, Cuba

L’après-midi, on ne rencontre personne dans les rues. Sous l’effet de la chaleur, les cubains restent au frais , les portes des bars sont closes pour garder la fraîcheur de la climatisation, tout semble à l’arrêt. En fait Gibara, vit le matin. Il y a même beaucoup de monde dans la rue en proportion de sa population et là on se dit « quelle découverte ! » on croise tout les vendeurs de rue, on observe à travers les portes les petits commerces privés : un vendeur de fruits, une manucure, ventes de divers objet… des gens font la queue au pied d’une citerne….

Gibara, Cuba

A Gibara on peut se baigner : il y a trois plages.

  • La première se situe à l’entrée de la ville, elle est fréquentée par les cubains mais malheureusement il y a de nombreux déchets plastiques ramenés par la mer et le rio.

Gibara, Cuba

  • La deuxième se situe en contrebas de l’Hôtel Le Faro. La plage y est très agréable et peu fréquentée mais elle est étroite et à marée haute elle disparait…

Gibara, Cuba

  • La troisième est toute petit elle est à coté de la marina. Elle est peu fréquentée mais étant donnée qu’elle est vraiment petite elle parait remplie ? L’avantage d’ici c’est qu’on peut faire plein d’activités nautiques comme louer des kayak, des pédalos ou des Hobbycat. Vous pouvez également faire du scooter des mers.

Gibara, Cuba Gibara, Cuba

Où dormir ?

Où manger?

Restaurante Rio de Mares: ce fut un gros coup de cœur culinaire de notre séjour. On y mange très bien avec en prime une vue magnifique sur la baie de Gibara. Nous y avons dépensé 25 CUC à 4!

Gibara, Cuba

Gibara, Cuba

Où boire un verre?

  • La Loja: il jouxte l’Hotel El Plazza Colon

Coût des activités?

  • Pédalo: 3CUC pour une heure

Autres articles sur Cuba:

Cet article vous a plu? Alors épinglez-le sur Pinterest!

 

Author Bio

2 réflexions sur “Découvrir CAMAGUEY et Chiller à GIBARA aux portes de l’Oriente”

  1. De si belles photos de Camagüey et de Gibara ! Elles parlent d’une famille qui aime la découverte et l’aventure ! Félicitations et nous avons hâte de vos prochaines publications sur l’Oriente cubano ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*