En piste à CHAMROUSSE!

Le domaine skiable de Chamrousse est à seulement quelques kilomètres de Grenoble, donc ne prenez pas peur si vous arrivez un samedi car le parking est légèrement chargé.

Quand on regarde le plan des pistes, on se rend compte que les pistes pour débutants sont localisées sur la droite du domaine (Chamrousse 1700) et les pistes les plus techniques sont sur la gauche et au centre (Chamrousse 1400 et 1650). Dès le début du séjour l’enneigement est au top, plus de 2 mètres de neige en haut des pistes et 1.5 mètre en bas. Pour moi pas d’hésitation, dès le dimanche matin je prends un forfait semaine. Ci-dessous un petit résumé de ma semaine de ride.

Première session, mise en jambe, départ du télésiège de la Bérangère vers le télésiège des amoureux, sur le premier pan de piste les jambes sont un peu crispées (et oui ! c’est la reprise) et très vite sur le deuxième pan de piste je commence à retrouver mes sensations et à appuyer pour faire de jolies courbes. Je remonte vers la croix de Chamrousse, le point culminant de la station, pour profiter du panorama et rayonner sur les pistes rouges au centre du domaine. Les nuages montent et je descends par erreur à Chamrousse 1650, heureusement la télécabine de la croix me permet de remonter très vite vers le haut du domaine (montée à 20 km/heure quand il n’y a pas de vent).

Deuxième jour, nous sommes lundi et là gros contraste, plus personne sur les pistes, le panorama est magnifique quand on descend vers les lacs roberts, je décide de rayonner sur ce secteur ainsi que vers le télésiège des amoureux. Puis je descends à Bachat Bouloud via les Crêtes, ce qui fait une belle balade depuis le haut de la station. Attention cependant à l’arrivée à Bachat Bouloud ou à l’Arselle car selon les heures il peut y avoir beaucoup d’attente.

Session suivante, j’attaque les murs de l’Olympique Homme, piste très technique surtout vers le haut, elle peut être un peu verglacée quand le vent chasse la neige sur les sommets. Puis je m’amuse un peu sur le parcours de border cross sur la gauche du snowpark.

Quatrième jour, je découvre ce qui deviendra ma piste préférée de la station, le couloir de Casserousse, la poudreuse qui s’amasse sur les cotés me permet de bien attaquer les différents murs et les panoramas depuis le milieu de la piste sont magnifiques. Le bas de la piste est également super intéressant car il permet d’attaquer des virages bien larges à grande vitesse car pas trop pentu. C’est juste dommage que le télésiège ne permette pas de remonter vers la croix de Chamrousse car il faut faire un grand détour par 1650.

Cinquième jour, jour blanc, re-couloir de Casserousse avec de la poudreuse jusqu’aux tibias, génial des super sensations. La neige colle un peu en bas des pistes car la limite pluie neige se situe vers 1600 mais les sensations de poudreuse sur le haut de la station sont tops.

Mes ballades préférées :

Débutant : Depuis 1750, prendre le tapis pour débutant, puis descendre par Bachat Bouloud jusqu’au télésiège de l’Arselle (avec ses tapis au départ et à l’arrivée il est très facile à prendre pour les débutants), puis redescendre via les coqs puis la Lause jusqu’au tapis ou en bas de Bachat Bouloud. J’ai suivi ce programme 4 fois avec ma fille de 5 ans qui descendait sur des pistes pour la première fois et on s’est super bien amusés et ça nous a pris plus de 2 heures.

Intermédiaire : Depuis la croix de Chamrousse, suivre les crètes puis la liaison Roche recoin et profitez à fond du paysage (surtout en passant en haut du télésiège de la Bérangère), puis vous pouvez rejoindre Bachat Bouloud ou les Arselles par les Ours et les Oursons.

Confirmé : Depuis la croix de Chamrousse, descendre vers les lacs Robert, au passage profitez des paysages du secteur. Puis bifurquez à gauche vers Casserousse, le premier mur est un peu compliqué mais ensuite c’est assez simple et en bas de Casserousse n’hésitez pas à prendre de l’amplitude pour envoyer de joli virage sur cette piste très large.

En conclusion, la station est sympathique avec quelques pistes techniques, la largeur des pistes est assez inhabituelle pour les alpes et me faisait penser aux Pyrénées. Vu le coût du forfait le rapport qualité-prix est très correct. Les axes d’améliorations portent essentiellement sur les infrastructures, même si la télécabine débite bien, il y a très peu de télésièges 6 places et pas d’équipements spécifiques pour les jours blancs (bulle de télésiège par exemple).

Astuce en cas de jour blanc : Sur la semaine nous avons eu quelques jours blancs, pour pouvoir continuer à profiter de votre forfait sur ces journées n’hésitez pas à rester sur les pistes qui sont au milieu des sapins pour avoir une meilleure visibilité. Il faut éviter de prendre les télésièges qui nous emmènent en haut du domaine car on s’en prend vraiment plein la tête si le vent est de la partie (ce qui était le cas). Le téléski du schuss des dames et le télésiège des Gaboureaux sont de bonnes zones de repli quand la visibilité est réduite.

 

Autres articles sur Chamrousse:

Cet article vous a plu? Alors épinglez-le sur Pinterest!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*