3 semaines à CUBA : Conseils et Budget

Cuba, c’est la destination que nous avions envie de faire depuis un moment. Cette île des Caraïbes nous attirait inlassablement vers elle: nous avions envie de découvrir cette belle culture qui se dégage de ces bâtiments coloniaux, vieillissants et désuets mais tout aussi splendide. Cette nature riche et unique que l’on retrouve dans les différents parc naturels du pays.

Nous avons traversé le pays de La Havane à Santiago de Cuba en passant par des villes touristiques comme Vinales ou Trinidad mais aussi des endroits qui le sont beaucoup moins comme Gibara.

Découvrir Cuba en famille, avec deux enfants de 3 et 6 ans, en mode autonome c’est tout à fait faisable et à aucun moment nous n’avons regretté notre choix. Tout s’est extrêmement bien déroulé à notre plus grande surprise. Pas un fail à part peut être nos 5h de retard au départ de Santiago, mais étant donné ce qu’on avait lu sur la Cubana de Aviacion, cela ne nous a pas étonné: Cuba es Cuba.

Carte de Cuba dans le monde Dans cet article, on vous dit tout sur notre budget et on vous livre nos impressions sur différents sujet inhérent à l’organisation d’un voyage.

Comment s’y rendre ?

En bateau !! Nan j’rigole ! Enfin presque, Princesse n’aime pas les avions donc elle nous a demandé d’y aller en voiture…. Trêve de plaisanterie ! Nous avons pris un vol air caraïbes. Niveaux prix ils étaient les plus compétitifs, restait a connaître la qualité de leur services. Et je dois dire que nous avons été agréablement surpris. Nous ne connaissions pas cette compagnie, il est vrai que sur Tripadvisor ils n’ont pas une super note. L’avion était pourtant refait à neuf avec des écrans tactiles individuels, les sièges étaient plutôt confortables et j’ai trouvé qu’on avait de la place pour les jambes. Le personnel était accueillant et très sympathique. Ils ont donné des petits cadeaux aux enfants. Ils en avaient deux types pour les 3/8 ans et pour les 8/12 ans. Celui des loulous était composé d’un petit carnet, de petits feutres multicolores, d’un stylos, d’un support pour faire des mandalas (Princesse était aux anges) et des pochoirs. Bref j’ai trouvé ça complet et généreux.

Les repas étaient corrects et plutôt bons, les enfants ont tout mangé : nous avons eu droit au cours du vol, à un repas complet chaud, des bonbons ( et je vous assure que j’en ai pris que pour les enfants !), des boissons, un goûter pour les enfants  et un en cas salé pour les adultes. En revanche pour le retour, au départ de La Havane, il n’y a qu’un seul menu pour tout le monde et c’était pas très bon.

Et pour l’actualité, le commandant de bord nous informait de l’évolution du match FRANCE – URUGUAY (Quart de finale de la coupe du monde) et nous a offert une coupe de champagne pour célébrer la victoire !!!

J’appréhendais le voyage en avion avec les deux loulous pleins d’énergie pendant un vol de jour (on décollait à 10h20 pour atterrir à 14h heure locale avec 9h30 de vol). J’imaginais mon Ptit Boy vouloir se lever constamment et courir dans les allées, tenir aussi longtemps assis sans déranger les autres passagers allait tenir du défi… et ils m’ont agréablement surpris. Ils sont restés à peu près calmes sur leur siège et ont même dormi 2h30 ! Comme quoi des fois on s’inquiète pour rien…

A L’aéroport de la Havane :

A l’aéroport le maître mot c’est patience !

  • Premier moment d’attente : le contrôle des douanes.
  • Deuxième moment d’attente : Le contrôle de sécurité des bagages à main. Et oui c’était la première fois qu’on voyait ça mais ici les bagages cabines (et vous aussi) repassent aux rayons à l’arrivée.
  • Troisième moment d’attente : les bagages
  • Quatrième moment d’attente : l’argent ! et pas des moindres ! la queue pour changer la monnaie était juste incroyable ! Nous n’avions pris que 100 dollars en espèce mais au vue de la queue nous ne l’avons pas changés.

La petite astuce c’est de sortir de l’aéroport et de traverser la route. De l’autre coté il y a un petit centre commercial dans lequel se trouve 2 distributeurs ! et là je pense que nous avons du attendre 2 minutes !!!!

Nous avons réservé nos billets 4 mois avant le départ et nous avons payé 2700€ pour 4 (2 adultes et 2 enfants). Si nos congés avaient été confirmés 2 mois plus tôt, on n’aurait payé que 2300€…

Comment se loger ?

A Cuba, vous avez plusieurs possibilités pour vous loger :

  • Les gros complexes hôtelier all inclusive: il y en a plein à Varadero mais également de plus en plus sur les cayos comme Cayo santa maria ou encore Cayo Coco. C’est bien si vous décidez de partir en vacances et non en voyage. Ce n’est, pour moi, pas la meilleure approche pour visiter et découvrir un pays.
  • Les hôtels d’états : il y en a à peu près partout à Cuba. Ce sont souvent de très beaux bâtiments mais malheureusement le rapport qualité-prix n’est pas correct. Ils sont souvent très chers (plusieurs centaines d’euros la nuit) pour des prestations médiocres. Nous en avons fait un seul car nous n’avions pas le choix.

  • Les casas particulares : ce sont des chambres chez l’habitant. C’est le mode de logement que nous avons choisi et nous avons passé dans chacune de supers moments. La gentillesse des hôtes, et leurs multiples attentions font que ce type de logement a le meilleur rapport qualités prix. Et c’est sans nul doute le meilleur endroit pour faire des rencontres exceptionnelles et partager des moments inoubliables.

Pour des raisons pratiques, nous avons décidé de tout réserver à l’avance. Nous ne voulions pas chercher une casa avec les enfants. C’est quelque chose qui prend souvent du temps quand on arrive dans une nouvelle ville et avec des enfants en bas âge cela aurait été pire. Surtout, cela n’aurait pas été un moment de plaisir à la fois pour eux et pour nous!

Nous avons fait le choix de réserver via la plateforme AirBnb et tout s’est très bien passé. Sur 10 casas réservées nous n’avons eu qu’une seule mauvaise surprise. Cette solution nous permettait d’éviter de retirer des sommes d’argent importantes puisque tout était payé d’avance. On paye certainement plus cher que si nous étions passé directement par le propriétaire de la casa, mais pour nous c’était une question de praticité.

Nous ferons un article pour vous détailler toutes ces casas car du coup nous avons beaucoup à dire 😊 Et nous vous parlerons aussi de l’hôtel d’état dans lequel nous avons dormi : vous verrez alors à quel point ces deux types de logements offrent des prestations différentes.

Nous avons dépensé en moyenne 46€ par nuit pour 4 personnes.

Comment se déplacer ?

Pour se déplacer à Cuba, vous pouvez opter pour le bus, la location de voiture ou le taxi.

Au début, nous avons pensé au bus. Coté coût c’était totalement raisonnable mais les horaires !? Absolument pas. Sur certains trajets, les départs ou les arrivées étaient en pleine nuit… ça sentait la galère avec les petits.

Puis, nous pensions louer une voiture pour être totalement libres de nos déplacements. Mais à Cuba, louer une voiture est très cher. Les devis pour 17 jours étaient de l’ordre de 1500€ avec un drop off à Santiago de Cuba pour un modèle type 308! Sans compter que l’on allait payer le Taxi sur La Havane et Santiago de Cuba. Et puis on a entendu dire que les panneaux de signalisation étaient rares, ainsi que les noms de rue, sans compter l’état des routes.. Il faut savoir que les routes ne sont pas entretenues, certains grand axes sont corrects mais la plupart du temps, il y a de nombreux nids de poules et encore le mot est faible ! Il y avait aussi le problème des sièges autos qui sont quasi inexistants à Cuba : me retrouver à l’arrière avec les enfants tout en faisant le co-pilote de mon chéri… comment dire ? je me suis dit que c’était pas la meilleure idée pour la sauvegarde de notre couple ! lol !

Du coup nous avons opté pour le taxi ! Au final cela nous a coûté moins cher que la location de voiture. On a roulé dans de très belles (veuillez entendre belles mais très anciennes 😉) voitures comme dans des plus récentes, on ne s’est pas disputé pour savoir quelle route il fallait emprunter, on n’a pas abîmé la voiture à cause du mauvais état des routes (je pense que cela aurait été un gros stress) et surtout, on a fait des supers rencontres. Dabo parlant espagnol montait systématiquement à l’avant et on passait tout le trajet à échanger avec notre chauffeur. Sans siège autos je me plaçais entre les enfants qui eux passaient leur temps à dormir. Le gros avantage c’est que l’on avait le taxi pour nous, étant 4, le taxi était considéré comme plein. Je précise que la place des enfants était payante. Du moins si l’on avait pas voulu payer pour P’titBoy, on aurait pu partager le taxi avec une autre personne et ainsi me coltiner mon cher petit ange sur les genoux pendant de longues heures … et ça, ça m’enchantait pas vraiment.

Comment avons-nous trouvé nos taxis ? C’est très simple : la plupart du temps ce sont les casas qui nous les ont trouvés. Avec le téléphone Cubain, les taxis des hôtels nous ont mis en contact avec d’autres taxis et ainsi de suite. Nous n’avons pas eu besoin de trop négocier. Les prix donnés étaient la plupart du temps ceux que l’on trouvait dans les guides, et aussi ceux que mon père m’avait indiqué (il est parti 3 mois avant nous).

Nous n’avons eu aucun problèmes avec les taxis de tout le séjour, néanmoins nous avons systématiquement reprécisé le montant de la course avant le départ et nous mentionnions également que le prix était pour TOUS (et non par personne, juste au cas où).

   Pour 22 jours de voyage nous avons dépensé 1300 CUC au total pour nos déplacements en taxi. 850 CUC pour les liaisons entre nos points de chutes et 450 CUC pour les petits trajets et les excursions

  • La Havane – Vinales : 80€
  • Vinales – Cayo Levisa : 40 CUC
  • Cayo Levisa – Playa Larga :  150 CUC
  • Playa Larga – Cienfuegos : 45 CUC
  • Cienfuegos – Trinidad : 30 CUC
  • Trinidad – Camaguey : 120 CUC
  • Camaguey – Gibara : 120 CUC
  • Gibara – Baracoa : 150 CUC
  • Baracoa – Santiago de Cuba : 120 CUC

Nous avons également expérimenté le vol interne. En effet pour gagner du temps nous avons décidé de rejoindre La Havane depuis Santiago de Cuba en avion avec la Cubana de Aviacion. Je dois vous dire qu’après le crash, nous nous demandions dans quoi on s’embarquait. Nous sommes rentrés à La Havane 2 jours avant notre retour sur Paris. Prévoyez un laps de temps conséquent si vous prenez cette option car les retards sont très fréquents (nous en avons fait les frais: 5h de retard!) mais les annulations aussi! Et il n’y a pas 10 vols par jour… seulement 2 ou 3 donc il vaut mieux prévoir en conséquence de façon à pouvoir se retourner…

L’aéroport de Santiago de Cuba et de La Havane ne sont pas bien grands, on trouve de quoi acheter des bocadillos mais il ne faut pas être difficile : jambon fromage uniquement !

Les billets d’avion Santiago de Cuba-La Havane nous ont coûté 370€ pour nous 4.

Comment bien manger et boire?

Bien manger à Cuba c’est difficile mais c’est possible ! On a eu de très mauvaises expériences, mais on a également savouré des repas excellents !

Bien sûr le premier conseil à vous donner c’est : surtout ne suivez pas les rabatteurs qui sont là pour vous amener dans des resto « pour touristes » et qui sont souvent vraiment pas bons !

Le deuxième: demandez la carte. Cela peut paraître évident mais croyez moi cela peut faire la différence. Bref si on ne vous donne pas de carte…. fuyez!

Le troisième: on s’en est rendu compte au milieu du séjour, quand la carte est travaillée, c’est bon signe. Si on vous emmène un carte plastifiée qui ressemble à une liste de courses, vous prenez des risques (ou pas, ça dépend).

Enfin, dans la mesure du possible, mangez dans votre casa. C’est souvent là que l’on a le mieux mangé. Alors c’est sûr que pour les soirées cubaines endiablées sur le son de la salsa, on repassera, mais franchement cela a été de très grands moments d’échanges que l’on a fortement apprécié. En voyage avec des enfants c’est la solution idéale, car cela leur amène un peu de calme et de repos, une sensation « d’être à la maison ». Et puis pour eux c’est un moment d’échange également. Souvent, après le dîner, on les couchait puis nous profitions d’un peu de fraîcheur sur la terrasse ou dans le patio.

Il faut savoir que les plats sont souvent très copieux! Pour les enfants on a systématiquement commandé un plat pour les deux. Et je dois avouer que par moment j’aurais pu partager mon assiette avec mes deux loulous!

   Pour 22 jours de voyage à 4 nous avons dépensé 1750 CUC au total pour les repas ainsi que les en-cas et les boissons.

  • Pour les petits-déjeuner: 13,50 CUC en moyenne. Généralement il faut compter 5 CUC par personne. La plupart du temps les casas ne comptaient pas les enfants, sinon ils comptaient 1 petit déjeuner pour les 2 enfants.
  • Pour les déjeuner: 28 CUC en moyenne.
  • Pour les dîner: 38 CUC en moyenne (le soir les mojitos avec modération font monter la note 😊). Le fait de dîner dans une casa coûte beaucoup moins cher que dans un restaurant.

Concernant l’eau : AH L’EAU est un sacré budget à Cuba. Dans la plupart des bars et des restos ils ne vous vendent que des petites bouteilles à 1,50 voire 2 CUC (attention aux petites bouteilles importées qui valent le double). Je vous assure qu’à 4 on tournait à 10 bouteilles par jour ! Sauf quand on trouvait des grandes et elles sont rares ! Dans certaines casas on en avait dans le mini bar sinon il faut aller dans des supérettes mais elles n’en ont pas toutes car les cubains consomment uniquement l’eau du robinet qu’ils filtrent. Bref si vous trouvez des packs de bouteilles d’1 litre ou plus : achetez en, cela vous coûtera moins cher ! A cuba, en dehors de l’eau, on boit surtout des Mojitos et des Pina Colada ! 😊

Partir à Cuba avec des enfants, un bébé?

Cuba est une destination idéale pour partir avec des enfants, le pays offre une diversité parfaite :

  • La ville: certes c’est surement le moins passionnant pour les enfants mais, un tour en calèche, en bicytaxi, en cocotaxi et hop cela sera leur meilleur moment de la journée.

  • La nature: vous trouverez pleins de parcs naturels où vous pouvez faire de petites randonnées. On y observe la faune, la flore et souvent le must du must c’est de se baigner dans le rio. Quand il s’agit de baignades, les enfants sont les premiers à apprécier. C’est l’endroit idéale pour observer une faune et une flore inconnue, ce qui est propice à assouvir leur grande curiosité.

  • La plage de sable blanc et la mer turquoise:  des brassards, un seau et une pelle et ils sont occupés pendant des heures, surtout si des Bernard l’Hermite passent par là!

Concernant la nourriture on a rencontré aucun problème.

  • Pour les petits déjeuners, la plupart des casas ont tout: du lait, du chocolat en poudre, beurre, confiture, des fruits, des jus de fruits. Certaines casas nous ont même proposée des pancakes au plus grand bonheur de my Lovelygirl.
  • Pour les repas le seul risque c’est qu’ils se lassent. La plupart des repas sont composés de riz, de poisson ou de poulet, et de chips de Banane! Vous trouvez aussi dans certains restaurants touristiques des pâtes ou des pizzas, c’est pas très local certes mais cela apporte un peu de diversité. Par contre les desserts sont rares. On commandait systématiquement un plat pour les deux enfants car ils sont très copieux.
  • Pour les goûters, on avait souvent des petits gâteaux sur nous, sinon on achetait des bananes.
  • Dans les casas, ils vous proposeront souvent une soupe pour les enfants. Ils font aussi des purées. Cela peut être une alternative si vous n’avez pas prévu les repas de bébé. Dans les supérettes dans lesquelles on est rentré, je n’ai pas vu de repas type petits pots pour les bébés.

Pour les balades, Ptit Boy étant un bon marcheur, nous avions laissé la poussette en France. Nous nous sommes contentés de notre porte bébé Boba Air super compact et nous n’avons pas regretté notre choix. Si vous partez avec un enfants plus jeune je pense que la poussette reste indispensable par contre le porte bébé l’est aussi même si vous n’envisagez pas de faire de randos. Il faut savoir que parfois les trottoirs sont inexistants ou très étroits. A Trinidad, la poussette est totalement impraticable en raison des rues pavées.

Concernant les couches, c’est plutôt une denrée rare! Ptit Boy est devenu propre une semaine avant notre départ à Cuba donc la question de la valise de couches s’est évaporée comme par magie, ouffff! Nous sommes partis avec seulement 22 couches pour les nuits et l’avion. Je ne voulais pas prendre de risques pour la literie de nos hôtes ni pour les sièges des avions. Dans la plupart des supérettes dans lesquelles nous sommes entrés, nous n’avons pas vu de couches. En revanche, d’après ce que j’ai pu voir, vous pourrez en trouver dans les stations services.

Conseils Pratiques

  • Concernant l’argent

Nous sommes partis avec seulement 100$ en poche et nos cartes bancaires. Nous avons retiré régulièrement de l’argent aux distributeurs et finalement nous n’avons changé 60$ que les deux derniers jours. Je pense qu’il n’est pas forcément utile d’arriver avec de la monnaie, car la queue au bureau de change est tellement impressionnante que ça parait effrayant quand on arrive, c’est une perte de temps et surtout une source d’ennuis pour les enfants. Lors de notre séjour le taux de change était à notre avantage soit 1€ = 1,16 CUC, le CUC étant la monnaie réservée aux touristes.

Vous pouvez changer des CUC pour des Pesos Cubano, la monnaie utilisée par les cubains. On ne s’en est servi qu’à Santiago au moment du carnaval. Mais elle peut servir pour acheter des produits comme de l’eau, des boissons, des gâteaux, des pâtisseries ou des take away dans les petites boutiques cubaines. Il faut savoir que 1 CUC = 24 Pesos Cubano. Donc si vous voulez avoir un peu de monnaie locale sur vous, ne changez pas plus de 10 CUC. Dans certains magasins, lorsque vous payez en CUC ils peuvent vous rendre la monnaie en Pesos Cubano et inversement donc soyez vigilent !   Dans la plupart des villes vous trouverez des distributeurs. A Playa Larga, ils sont neufs de cette année. En revanche à Gibara, il n’y a pas de distributeurs (du moins pas encore…). Donc renseignez vous bien avant de partir à un endroit surtout si vous sortez des sentiers battus.

  • Concernant le Wifi

C’est la galère totale à Cuba pour se connecter à internet. Dans un premier temps il faut aller acheter des cartes pour 30 minutes (pour 1 CUC) ou 1h (2 CUC) de connexion.  Sur ces cartes vous trouverez le login et le mot de passe qui vous permettront de vous connecter à internet. Ces cartes, on peut les acheter chez Etecsa ou dans certains grand hôtel. Attention, un passeport peut parfois vous être demandé lors de l’achat (en fonction de l’humeur du jour). Ensuite il faut trouver du wifi… et ça il n’y en a pas partout! Il existe des zones Wifi dans la plupart des villes maintenant. Ces zones sont souvent des places publiques. Il n’est pas difficile de les localiser car à ces endroits vous verrez une quantité importante de personnes sur leurs ordinateurs ou sur leurs téléphones. Bref Cuba est une destination idéale pour une digital detox! Sur nos 3 semaines de vacances, nous nous sommes connectés que 4 fois: à Vinales, à Cienfuegos, à Gibara et à Santiago (et là c’était surtout pour savoir si notre vol interne n’était pas annulé!)

  • Concernant le visa

Pour fouler le sol Cubain, un papier est nécessaire: la carte touristique! Pour notre part, nous nous la sommes procurée par le site internet de novelacuba. Vous n’avez qu’à remplir sur leur site tout les renseignements nécessaires et vous recevez les cartes quelques jours après. Vous avez la possibilité de les avoir au bout de 24/48h par Chronopost moyennant des frais supplémentaires. Une fois reçu, c’est à vous de remplir le document. Attention, aucune rature n’est autorisée donc soyez concentrés!

Ces cartes touristiques nous ont couté 110€ frais d’envoi compris

Voilà, vous savez tout ou presque! On a essayé d’être le plus précis possible et on espère que cela vous aidera à organiser votre séjour. Cuba est un voyage qui nous a beaucoup plu. En revanche ce n’est pas une destination bon marché. Le système de double monnaie pénalise forcément les étrangers venus visiter le pays mais cela a contribué à améliorer le confort  de ceux qui travaillent dans le tourisme.

Autres articles sur Cuba:

Cet article vous a plu? Alors épinglez le sur Pinterest!

 

Author Bio

6 réflexions sur “3 semaines à CUBA : Conseils et Budget”

  1. Bonjour Auré,
    Merci pour toutes ces infos ! Nous partons en février pour 15 jours à Cuba en famille, et j’ai quelques questions concernant les hébergements, en particulier concernant les réservations via Airbnb / motif du voyage… lequel avez-vous utilisé ? avez-vous eu à vous justifier de ce choix ?
    Vous parlez d’un article sur les hébergements, nous avons prévu des escales à La Havane, Vinales, Playa Larga et Trinidad, avez-vous des conseils / commentaires par rapport aux casas dans lesquelles vous avez logé ?
    merci d’avance pour votre retour,
    Floriane

    • Bonjour Floriane! nous avons réservé nos casas via airbnb et nous avons inscrit comme motif: visite à la famille si je me souviens bien. Nous n’avons pas eu à justifier de ce choix. Il est très important pour les américains mais pas pour les européens. Concernant les casas, nous avons logés à 2 endroits différents à la Havane. Si vous ne parlez pas espagnol, je vous recommande la casa David y Lydia DIAZ car ils sont francophones y compris les employés. Par contre c’est une grosse structure donc on ne retrouve pas le coté chaleureux que l’on avait à la casita RJ room avec Gustavo et sa petite famille. A vinales et Trinidad, allez y les yeux fermés! ce sont des gens adorables, souriants, prêts à vous aider. A Vinales, vous pouvez aussi y manger le soir si vous le souhaitez. A playa Larga, l’emplacement est idéal, et le personnel adorable. Cela fonctionne comme un tout petit hôtel et ils font resto aussi donc vous ne retrouvez pas l’ambiance familiale. Mais je ne peux que vous conseillez d’y aller.
      Voila je suis vraiment désolée de ne pas vous avoir répondu plus tôt et j’espère que cela vous aidera. Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas et je me dépêche de finir mes articles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*